L’importance de l’utilisation des opérations digitales a l’ère de Coronavirus :Cas de la Chine, Italie, USA et le Maroc

191

L’importance de l’utilisation des opérations digitales a l’ère de Coronavirus :Cas de la Chine, Italie, USA et le Maroc

Mr Mustapha KHIATI
Doctorant-Chercheur en sciences Economiques
Université Hassan I – FSJES SETTAT
mk.khiati@gmail.com
m.khiati@uhp.ac.ma
Mr DINAR BRAHIM
Enseignent -Chercheur en sciences Economiques
Université Hassan I – FSJES SETTAT
Bh.dinar@gmail.com

RESUMER
Généralement, La propagation du Coronavirus a perturbé la situation socio-économique sur le plan planétaire.
sur le plan digital les preuves réelle dans certain pays avaient montré une hausse significative dans l’utilisation des opérations numériques en Chine, en italie, en USA et également au royaume du Maroc.
MOTS CLES
Coronavirus, Digitalisation, Chine, E-learning, Applications numériques.

LISTE DES ABBREVIATIONS
SIGLE ABREVIATION
NASA National Aeronautics and Space Administration
ESA European Space Agency
COVID CoronaVIrus Disease
FMN firme multinationale
OMS Organisation mondiale de Santé
PDV Point de vente
CNUCED Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement
OCDE Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement
ONU Organisation de nations unies
CO2 Dioxyde de Carbone
NO2 Dioxyde d’azote
CA Chiffre d’affaire
IDE Investissement directes étrangers
CVM Chaînes de valeurs mondiales
YNAP Yoox Net-a-Porter
MEN ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique

1- INTRODUCTION.

le virus Covid-19 a déjà traversé presque toutes les frontières du monde, En décembre 2019, le coronavirus a émergé dans la ville de Wuhan , Commerces fermés, événements scientifiques annulés , usines et transports au ralenti, places boursières qui s’affolent dans le monde.
La propagation du Corona Virus a perturbé les chaînes de valeurs mondiales CVM et provoqué la chute de la consommation mondiale, conduisant à un “risque réel et croissant de récession mondiale

Sur le plan environnemental, les observations au niveau de plusieurs pays montre une tendance à une augmentation graduelle au niveau de l’utilisation des opérations numériques, La crise a pourtant touché le secteur des technologies en plein cœur.
L’impact du virus est donc évident sur l’activité économique, mais qu’en est-il de la place du Digital ?
Cet article vise à présenter des preuves sur l’impact de Coronavirus sur l’environnement numérique dans les pays de la chine, l’Italie, USA et le royaume du Maroc .
2- Coronavirus et le digital : l’épidémie a-t-elle un impact positif sur le développement des opérations digitales en chine.
L’émergence du Virus COVID- 19, Coronavirus et sa rapide propagation à travers le monde sont des coups durs portés à l’économie internationale. Les mesures mises en place pour empêcher la propagation du virus ont rapidement provoqué de forts impacts sur les résultats des entreprises (utilisation du télétravail, fermeture de certains PDV , arrêt des chaînes de production, perte de CA , etc.).
a- Streaming
La Chine n’a pas attendu longtemps pour adopter à son tour ces services de Streaming, surtout dans un pays qui a découvert Internet avec le mobile et où les jeunes générations (1990+) sont très souvent hyper connectées
En ce qui concerne le secteur des loisirs, les plateformes chinoises de streaming ont vu leur chiffre de fréquentation décoller depuis la mise en place des mesures de quarantaine (+20% depuis début 2020)
Ci-dessus, les statistiques de l’activité en Chine en février 2020.
Tableau : les chiffres de l’activité en Chine en février 2020
SECTEURS POURCENTAGE
INDUSTRIALISATION – 29
POLLUTION – 75
E-COMMERCE – 20
STREAMING + 20
Source : Bases données, NASA ; Investing.com , SimilarWeb
b- E-learning

Dans le domaine de l’éducation à cause de Coronavirus, plus de deux millions d’élèves en chine se sont inscrits à des sessions de e-learning suite à la fermeture de nombreuses écoles supérieurs et universités. Le principal gagnant est l’entreprise TAL Education’s qui a noué des partenariats avec plus de 300 écoles pour dispenser en ligne des cours gratuits aux étudiants confinés, espérant par la suite les convertir aux offres payant
Le e-Learning,, dans une certaine mesure, permet à relever un double défi. D’abord, ils permettent « d’apprivoiser la distance » du moins spatiotemporelle, grâce à l’utilisation de modes de communication synchrones et asynchrones supportés par des outils web le plus souvent intégrés à des plateformes pédagogiques dédiées. D’autre part, ils offrent la possibilité de véhiculer des interactions sociales entre les différents acteurs de ces environnements. Ils contribuent ainsi à « supprimer l’absence » tant redoutée lors des décennies précédentes La dichotomie absence/présence peut donc être levée ici, du moins d’un point de vue technologique.
c- Les solutions digitales pour les marques de lux.
depuis l’apparition de Coronavirus au niveau de la chine et sa médiatisation, Le groupe français Kering qui réalise plus de 42% de ses ventes ai niveau de continent asiatiques , a d’ores et déjà constaté une forte baisse de ses ventes sur ce début d’année 2020.
la fréquentation de ses PDV s’est effondrée, entraînant une forte baisse des ventes. Sans présumer de l’évolution future de l’épidémie, les canaux digitaux pourraient ici aussi être un relais de croissance face à cette situation critiques.
Le groupe Français va s’appuyer sur ses équipes internes en matière de technologie et d’opérations pour internaliser les activités e-commerce actuellement gérées à travers la joint-venture avec YNAP . Pour toutes les marques du groupe, l’e-commerce est le canal de distribution qui connait la croissance la plus rapide
Les réseaux sociaux sont l’un des défis à relever mais aussi un des outils à utiliser pour améliorer l’expérience digitale des marques de luxe. le challenge pour les marques de luxe est de pouvoir se démarquer des autres secteurs et de ses concurrents sur le digital tout en respectant ses propres valeurs
d- plateformes de télétravail
Des firmes multinationales FMN en chine ont eu recours aux plateformes de télétravail d’Alibaba (DingTalk), de Tencent (Wechat work), de Bytedance (Lark) ou encore de Huawei (WeLink), plus de 200 millions d’internautes se sont connectés simultanément à DingTalk, tandis que les services de Tencent se sont retrouvés saturés.
Cette phase de transition vers la digitalisation a même été validée implicitement par le président Xi Jinping , qui a récemment été montré à la télévision nationale en train d’utiliser WeLink pour une visioconférence avec des médecins de Wuhan .
3- CORONAVIRUS ET LE DIGITAL : CAS DE L’ITALIE ET EN USA
Le changement radical du cadre de vie provoqué par l’épidémie Coronavirus en Chine a profondément impacté les usages digitaux des populations confinées.
a- L’augmentation de la vente en Ligne en Italie
Selon l’institut Nielsen , les opérations de ventes e-commerce en Italie des produits de grande consommation y ont ainsi augmenté de 59% en une semaine.
L’enquête sur terrain de l’institut Nielsen a montré en Italie (le premier foyer européen du Coronavirus) que les habitudes quotidiennes des consommateurs sont également modifiées avec une montée en puissance des plateformes électronique de streaming vidéo, confirmant la tendance chinoise mise en place dernièrement .
b- Internet au service des patients en Californie
au niveau de l’Amérique , Relaxnews- Verily, une filiale de Google, a mis au point un site internet qui permettra aux patients de savoir s’ils sont éligibles au test de dépistage de coronavirus suivant leurs réponses.
ce service électronique dira aux utilisateurs s’ils doivent ou non se faire dépister “selon leurs réponses et la disponibilité de rendez-vous de tests”. Ce projet vise à “aider les collectivités locales à augmenter leur accès aux tests en Californie alors que le besoin continue d’augmenter.”
Le portail internet interrogera les sujets éligibles au test (+ 18 ans , Nationalité USA) , capables de parler et de lire l’anglais, volontaires pour signer juridiquement le formulaire d’autorisation de Santé Publique COVID-19),
4- L’épidémie coronavirus a-t-elle un impact sur le recours aux opérations numériques au royaume marocaine
a- E-Learning : en alternative pour l’enseignement supérieur
le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique du maroc (MEN) annonce la fermeture des crèches, des écoles, des collèges, des lycées et des universités, à partir du lundi 16 Mars 2020 , pour faire face au coronavirus, alors des Cours et activités scientifiques ont été suspendus totalement
Le e-Learning, jusque-là considéré comme une seule alternative, voire un phénomène de mode, s’impose comme une nécessité scientifique. Les établissements universitaires qui y ont le plus investi seront sans doute ceux qui pourront le mieux s’en sortir en ces temps de crise sanitaire.
Coronavirus qui en quelques semaines a bousculé la planète, aurait au moins le mérite d’accélérer les stratégies numériques, mais aussi, de faire sortir les institutions et les écoles supérieurs de leur zone de confort, en les poussant à réinventer leur Management organisationnel
b- Applications électroniques
L’accès au portail sera disponible via le lien http://telmidTICE.men.gov.ma, sans mot de passe, et fournira des leçons regroupées selon la matière, le niveau et la branche d’étude, a souligné le ministère dans un communiqué officiel.
Dans un premier temps, le site web sera alimenté des cours numériques actuellement disponibles, puis sera régulièrement actualisé selon une programmation horaire prenant en compte la progression pédagogique adoptée dans les cours au sein des établissements scolaires.
Les cours à distance seront diffusée sur la TNT, le satellite Nilesat ou à travers l’application SNRTLIVE.
c- service d’écoute électronique
Le MEN met à des dispositions des élèves, un “service d’écoute électronique” via le numéro vert 0800001122 et l’adresse électronique insat@men.gov.ma, ajoutant que ce service est disponible tous les jours de 8h30 à 18h30, afin de recevoir toutes les interrogations et suggestions relatives à l’avancement du processus d’enseignement à distance.
5- Coronavirus et le digital : synthèse des cas
Les pays se mobilisent face à l’épidémie de coronavirus via plusieurs stratégies :

MESURES NUMRIQUES CONTRE CORONAVIRUS
PAYS MESURES DESCRIPTIONS

CHINE Streaming Flux, lecture en continu, lecture en transit ou diffusion en mode continu

e-Formation l’entreprise TAL Education’s qui a noué des partenariats avec plus de 300 écoles pour dispenser en ligne des cours
Vente
en Ligne les canaux digitaux pourraient ici aussi être un relais de croissance face à cette situation critiques pour les produits de luxe
plateformes de télétravail Plateformes de télétravail d’Alibaba (DingTalk), de Tencent (Wechat work), de Bytedance (Lark)
ITALIE Streaming plateformes électronique de streaming vidéo
E-Commerce Développement de e-commerce

USA Relaxnews- Verily,Google site internet qui permettra aux patients de savoir s’ils sont éligibles au test de dépistage de coronavirus

MAROC E-Learning Formation à Distance
Application portail via lien http://telmidTICE.men.gov.ma

E-Ecout le numéro vert 0800001122 et l’adresse électronique insat@men.gov.ma

6- CONCLUSION :
Généralement, selon les experts, Le coronavirus qui sévit actuellement en Chine fait planer beaucoup de menaces sur la communauté mondiale.
La Chine étant l’usine du monde, un ralentissement sévère de son économie, dû à cette épidémie, aura forcément des conséquences sur l’utilisation des opérations numériques au niveau de plusieurs payses à savoir la chine, l’Italie, l’USA et le Maroc

Revue Almanara pour les études juridiques et Administratives Numéro Spécial / Avril2020